1000 et 1 livres

Un blog pour partager le plaisir de lire, en toute simplicité. Avis à tous les amoureux de la littérature et des livres...

19 janvier 2019

L'évangile selon Pilate

l'evangile selon pilate

"L'évangile selon Pilate" - Eric-Emmanuel Schmitt

Quelle lumineuse lecture !

Je sais qu'il y aura autant de lectures que de lecteurs, surtout pour ce livre qui suscite et suscitera des réactions extrêmes de par son thème. Il est certain aussi qu'il ne sera pas lu ou perçu de la même manière selon que l'on est croyant ou pas, mais avant de vous donner mon avis et si vous décidiez un jour de le lire, ce que j'espère du fond du coeur, je vous conjure de laisser de côté vos  a priori et de juste essayer de vous laisser porter, de laisser la porte de votre coeur ouverte et de vous laisser conter cette histoire...

Première partie: le rideau se lève sur Jésus, la veille de sa crucifixion.

Je comprends toute l'ampleur, le poids et la responsabilité qu'a dû constituer pour Eric-Emmanuel Schmitt le pari de narration d'écrire en faisant parler Jésus à la première personne. Mais non, que dis-je, ce n'est pas Jésus que nous donne à connaître Monsieur Schmitt, mais "Yéchoua de Nazareth", de ses 7 ans aux années avant le messianisme, ces années si mystérieuses et silencieuses et sur lesquelles les textes et les témoignages nous révèlent si peu.

Quel portrait incroyable nous en fait monsieur Schmitt, loin des écueils des représentations religieuses et clichés éculés, il nous dépeint un Yéchoua si profondément humain, pétri de doutes et de questionnements, pascalien avant l'heure, qui doute et se méfie du miraculeux,  car comme le dit si bien Schmitt par la voix de Claudia, la femme de Pilate, et qu'on sent qu'il affectionne particulièrement  "douter et croire sont la même chose, seule l'indifférence est athée."

Son interprétation du rôle joué par son entourage et tout particulièrement Yehoûdâh est étonnante et sonne étonnamment juste et on est éblouis par la simplicité et la beauté du verbe. Ah l'auteur a certainement été puiser loin dans cette source intérieure et trempé sa plume dans cette lumière pour avoir pu écrire ces pages éblouissantes.

Deuxième partie: changement de ton, changement de narration par la plume de Ponce Pilate. Il s'intéresse aux faits, uniquement aux fait, rien qu'aux faits, qu'il interprète avec une rigueur et certitude toute rationnelles et scientifiques et dans laquelle aucun doute n'est permis; il mène l'enquête, déconstruit avec rigueur, acharnement et jubilation par la parole truculente des romains Pilate et  Craterios, toute croyance messianique. et par ses questionnements, met sous une nouvelle lumière les événements de la première partie...

Mais c'est sans compter sur un élément fondamental, irrationnel et imprévisible :  l'Amour.

Enfin, la troisième partie, étonnante, l'histoire dans l'histoire de l'Histoire ou la parole de l'auteur et de l'homme sur le parcours étonnant de l'écriture de ce roman, qui de son propre aveu, l'a accompagné de nombreuses années durant et a occupé une place prédominante dans sa vie et dans son cheminement d'écrivain et d'homme.

Je ne doute pas qu'il occupe et occupera une place particulière aujourd'hui et pour longtemps dans ma vie.

Posté par Ndiwwa à 22:31 - Romans - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

Poster un commentaire